FESTIVAL – CINÉMA TOUT TERRAIN

Cinéma Tout Terrain - édition 2023

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

éditions précédentes

Pour 2022 , le festival « Doc’it Yourself » change de nom et devient le Cinéma Tout Terrain !

Ce changement vient de notre volonté de développer la dimension éco-responsable de notre évènement. Nous étant déjà déplacés en vélo tout terrain ces deux dernières années, nous espérons aujourd’hui acquérir un triporteur afin d’ancrer cet aspect du festival dans l’espace et le temps.

Le Cinéma Tout Terrain se déroulera du 15 au 30 août 2022.

Débuts des projections à 21h00 sauf à la ferme de Bassenges à 21h45.

Un endroit couvert est prévu en cas de pluie sauf pour la Pointe du Grain.

Pour sa troisième édition, l’association « Doc’it Yourself » et son festival « Cinéma Tout Terrain » arrive dans votre ville et vous présente un programme de deux séries documentaires. Un cinéma de rue, libre et itinérant.

Les membres de l’association deviennent des crieurs et des afficheurs. Alors que l’un d’entre eux s’exclame dans le porte-voix, deux autres posent des banderoles, des affiches et des flyers dans l’espace public en y inscrivant les lieux, les dates et les heures des projections à l’aide d’un marqueur. Sur le lieu des futures projections, deux autres membres de l’association s’occupent de la mise en place de l’événement : ils tendent une toile dans une ruelle, branchent le vidéo-projecteur, testent le système sonore, vérifient les éléments techniques et logistiques.

Les spectateurs commencent à affluer. Les membres de l’association les invitent à entrer dans leur univers cinématographique. Des nouveaux venus se glissent dans le public, prennent place et oublient le temps qui passe. Un des membres de l’association présente Doc’it Yourself, son Cinéma Tout Terrain et son catalogue de séries documentaires qui sera ensuite projeté. Les spectateurs sont invités à plonger dans des thématiques écologiques et des enjeux estimés par Doc’it Yourself, à travers deux séries de portraits documentaires.

La série « Les Mains sur Terre » est un projet collaboratif cherchant à faire découvrir des métiers liés à la nature, en changeant le regard que nous pouvons porter sur ceux-ci, qu’on croit connaitre. Des métiers paraissant parfois comme peut-être simples, ou très difficiles, mais
toujours faits par des personnes passionnées, qui transmettent cette énergie. Métiers parfois idéalisés par certains, par le « rapport à la terre », associé au développement personnel et aux choses simples. Métiers parfois méprisés par d’autres, peu mis en avant dans notre société de consommation valorisant le profit.

Mais qu’en est-il, une fois qu’on se penche sur ces personnes et ces savoirs-faire ?

  • Mar.  16/08 : Les Mines d’Asphalte au Val de Travers
  • Jeu.   18/08 : Alterrapy à La Chaux-de-Fonds
  • Ven.  19/08 : La Pointe du Grain à Bevaix
  • Mer.  24/08 : La Grenette à Vevey
  • Jeu.   25/08 : L’Église des Croisettes à Epalinges
  • Ven.   26/08 : La Grange du Chapallaz à Denens
  • Sam.  27/08 : L’Espace culturel à Assens

Âge légal 10 ans, âge suggéré 14 ans

La série « Générations Sacrifiées » interroge. D’où vient cette tendance à se sacrifier pour une cause commune? Pourquoi les jeunes aujourd’hui en viennent-ils à faire des pratiques extrêmes pour pouvoir être entendu? Qu’est-ce qu’une Zad (Zone à Défendre) et comment réagir à l’expulsion de celle-ci?
Le 30 mars 2021, la ZAD de la colline de Mormont (Suisse) a été expulsée ; environ 80 militants ont été arrêtés et 46 d’entre eux ont été condamnés à 2 mois de prison et CHF 1200.- d’amende (1100 euros). Des dizaines d’activistes avaient occupé le terrain, pendant plus de cinq mois, afin de sauvegarder sa riche biodiversité et son patrimoine archéologique menacés par l’extension de la carrière du cimentier LafargeHolcim.
Générations sacrifiées est une série de 4 épisodes de 21 minutes sur des activistes climatique, artistes et soutiens qui se retrouvent autour d’une grève de la faim qui a commencée le 21 mai pour protester contre les condamnations envers les Zadistes. 4 points de vues sur un même situation que chacun perçoit et vit à sa manière.

  • Lun.  15/08 : Chemin du Saut 2 à Valangin
  • Sam.  20/08 : Le Laténium Neuchâtel
  • Mar.  23/08 : La Ferme de Bassenges
  • Mar.  30/08 : Le Port à Fribourg

Âge légal 10 ans, âge suggéré 14 ans

Avec le soutien de :

La deuxième édition du festival se tiendra entre le 26 août et le 12 septembre 2021 avec deux avants-premières. Cette fois-ci, l’association met les bouchées double et vous propose davantage de lieux et de projections, avec un panel de films toujours plus grand et une présence maximum des réalisateurs !

Trois types de soirées vous seront proposées :

Dans un premier temps,  le long-métrage No Apologies d’Aladin Dampha, Ebuka Anokwa et Lionel Rupp sera projeté les :

– 27.08 au Bikini Test à la Chaux-de-Fonds
– 29.08 au Château de Valangin
– 31.08 au Port de Fribourg
– 01.09 à la Coquette à Morges
– 08.09 aux Citrons Masqués à Yverdon-les-Bains

La majorité des projections seront suivies de discussions avec deux membres de l’équipe du film.

Âge légal seize ans.

La deuxième soirée sera consacrée au long-métrage de fiction Train Station. Les projections auront lieux les :

– 15.08 à la Dérivée à Yverdon-les-bains
– 20.08 aux Mines d’Asphalte au Val-de-Travers
– 28.08 au Kiosk’art à Neuchâtel
– 03.09 à l’Espace culturel d’Assens
– 07.09 à l’Eglise des Croisettes à Epalinges
– 10.09 à la pointe du Grain à Bevaix
– 11.09 au Séchoir à Absinthe au Val-de-Travers

Le film sera suivi d’une discussion avec Kevin Rumley, l’un des 40 réalisateurs du film.

Âge légal seize ans.

La troisième soirée proposera deux séries de courts-métrages. Les premiers films seront issus des catalogues de Pierrot Productions et du Festival de Courgemétrage, alors que les seconds seront issus des catalogues de certains lieux avec qui nous collaborons. Il s’agit ainsi d’inciter des cinéastes de la région à rencontrer leur public. Une pause d’une demie heure est prévue entre les deux séries de courts-métrages pour échanger avec les réalisateurs. Les projections auront lieu les:

– 26.08 à Alterrapy à la Chaux-de-Fonds

– 04.09 au Vortex à Lausanne

– 05.09 à la Galicienne à Lausanne

– 06.09 à la Grenette à Vevey

– 09.09 au Camp à Vaumarcus

– 12.09 au Cinéma Minimum à Neuchâtel

En cas de mauvais temps, un repli à l’intérieur est possible pour la majorité des projections. Ne vous laissez pas décourager par la pluie, à nous, elle nous fait pas peur!

Âge légal seize ans.

Avec le soutien de :

Le premier festival ambulant « Doc’it Yourself » s’est tenu entre août et septembre 2020, dans cinq villes romandes: Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds, Genève, Lausanne et Fribourg. L’association Doc’it Yourself se réjouit de voir qu’elle répond vraiment à un besoin. Les projections ont su inviter le public à discuter avec les réalisateurs, souvent présents !

Un grand merci à la Loterie Romande et à la ville de Neuchâtel pour leurs soutiens qui a permis au festival de voir le jour.

Vous retrouverez ci-dessous les films projetés lors de cette toute première édition.

AlternaSuisse (Réalisation et production Kevin Rumley et Karen Cooper, 2019, 52’)

Le documentaire AlternaSuisse visite dix espaces culturels alternatifs à travers la Suisse francophone, révélant un mouvement puissant et répandu qui encourage l’accès à l’art tout en se différenciant de la culture traditionnelle.

Tandems ( Réalisation Cyril Delachaux / Production Sarah Waeber et William Ouy-Lim-Do, 2018, 52’)

Le documentaire Tandems est une immersion dans un monde sombre et flou, à la rencontre d’hommes et de femmes qui défient leur handicap visuel en pratiquant le ski. Accompagnés par un guide auquel ils accordent une confiance aveugle, ils dévalent les pistes, parfois avec une facilité déconcertante.

Co-production RTS, Tandems a reçu le soutien de Cinéforom et de la BCN. Diffusé à la RTS et sur TV5 Monde.

 

Nirin (Réalisation Josua Hotz / Production Ecal, 2015, 10’)

La terre rouge. La route interminable. L’enfant qui ne sait pas où on l’emmène. Cette simplicité, Josua ne l’a pas trouvé sans mal et c’est un véritable chemin en lui-même qui l’a poussé à faire ce film sincère et bouleversant.

La Logique de l’escargot (Réalisation Justine Baudet / Production HEAD, 2014, 14’)

Elle est jeune, termine ses études de cinéma et rayonne en tentant de rencontrer un homme qui vit seul, au rythme de son cheval qui tire sa roulotte. Un mode de vie à côté du rythme contemporain de la circulation, de la consommation et de la pensée.

AVEC LE SOUTIEN DE
DocITYourself-1080